COUTAUD Lucien

Prénom: 

Lucien

Nom: 

COUTAUD

date de naissance: 

né le 13 décembre 1904

date de décès: 

mort le 21 juin 1977

Lucien Coutaud est né le 13 décembre 1904 à Meynes dans le Gard. Enfance et adolescence à Nîmes. En 1920, il entre à l'Ecole des Beaux-Arts de Nîmes. En octobre 1924, il monte à Paris. En 1925, il fréquente les Académies libres de Montparnasse et est reçu à l'Ecole des Arts Décoratifs. Se lie d’amitié avec André Fraigneau. En 1926, André Salmon le met en relation avec Charles Dullin. Rencontre Jean Cocteau. En 1927, il découvre la Rhénanie durant son service militaire à Mayence. En 1928, décors et costumes pour Les Oiseaux d'après Aristophane, mis en scène par Charles Dullin au Théâtre de l'Atelier. En 1929 : premières peintures importantes : La bicyclette, Femme et soldat, Soldats arrêtant une espionne, Jeune fille aux trois roues. Rose Adler s’intéresse à son travail. En 1930 : premières gravures : Souvenir de Rhénanie, Trois amazones, La cycliste, Le matin. Se lie d’amitié avec Jean Blanzat. En 1931 : première exposition de peinture, Galerie des Quatre Chemins, à Paris. Rencontre Jean-Louis Barrault. En 1932 : décors pour Vénus et Adonis d'André Obey. S'intéresse aux activités du groupe surréaliste, mais ne s'engage pas, tenant à garder son indépendance. En 1934 : exposition de gouaches et de dessins, Galerie Vignon, à Paris. En 1935 : entretient des relations amicales avec Jacques et Pierre Prévert, Jean Aurenche. Rencontre Matisse et Picasso à Antibes. Compose son premier carton de tapisserie important, Paul et Virginie, pour Marie Cuttoli. Le 7 avril 1936, il épouse Denise Bernollin, une artiste parisienne. 1937 : exécute une grande peinture murale pour le Palais de la Découverte : Le mythe de Proserpine. 1938 : décors et costumes pour As you like it de Shakespeare mis en scène par Jacques Copeau au IVe Mai Musical Florentin. Mobilisé en septembre 1939, il est réformé début décembre. 1940 : entre en relation avec Paul Eluard, Georges Hugnet, Jean Paulhan. 1941 : participe avec Le voleur à l’exposition Vingt jeunes peintres de tradition française à Paris à la Galerie Braun, première manifestation de peinture d’avant-garde. 1942 : rencontres fréquentes avec Picasso. Compose Orphée et les Muses, un important carton de tapisserie pour Jacques Adnet et la Compagnie des Arts Français. 1943 : décors et costumes pour Le Soulier de Satin de Paul Claudel mis en scène par Jean-Louis Barrault à la Comédie-Française. Séjour à Fontvieille, près des Baux-de-Provence, durant l'été. 1944 : s’intéresse aux oeuvres de Franz Kafka et de Raymond Roussel. 1945 : membre fondateur du Salon de Mai, autour de Gaston Diehl, il y présente une grande toile peinte en 1944 titrée Les sept fers. 1946 : exposition Galerie Roux-Hentschel à Paris. Présente au Salon d'Automne L'escalier de Mademoiselle Phèdre. 1947 : se lie d'amitié avec Boris Vian. Se rend durant l'été à Lacoste pour admirer et dessiner les ruines du château du Marquis de Sade. 1948 : onze eaux-fortes pour illustrer Ma Civilisation de Gilbert Lely. Découvre l'océan breton à Belle-Ile-en-Mer. Alain Resnais tourne un film de court métrage sur son oeuvre. 1949 : devient sociétaire du Salon des Peintres-Graveurs Français. Deuxième séjour à Belle-Ile-en-Mer. 1950 : décors et costumes pour Les Eléments, ballet de Serge Lifar, présenté au Festival Musical de Versailles. Une chute à travers une trappe mal fermée, sur la scène du Théâtre de la Reine au Petit Trianon, l'immobilise plusieurs mois. 1951 : sept eaux-fortes pour illustrer Une Saison en Enfer d'Arthur Rimbaud. Rétrospective Galerie Rive Gauche à Paris. Peint durant l'été sur les bords de la Loire, des Loirarbres et des Citarbres. Présente Les demoiselles Trianon à la Première Biennale de Peinture de France organisée à Menton. 1952 : participe à l'exposition Peinture Surréaliste en Europe organisée à Sarrebruck par Edgar Jené. Séjour à Trouville durant l'été. 1953 : rétrospective au Musée d'Art Moderne de Kamakura au Japon. Décors et costumes pour Médée de Cherubini mis en scène par André Barsacq au XVIe Mai Musical Florentin. Premier séjour durant l'été dans sa résidence normande proche de Villerville dénommée le Cheval de Brique. 1954 : peint plusieurs toiles importantes : Plage de l'éroticomagie, Eroticomagie, Corrida éroticomagique, Eroticomarine. Décors et costumes pour Le Seigneur de San-Gor de Gloria Alcorta. 1955 : décors et costumes pour Protée de Paul Claudel. Exposition, Galerie Sagittarius à New York. Décors et costumes pour Jeanne d'Arc de Charles Péguy à la Comédie-Française. 1956 : quatorze eaux-fortes pour illustrer Le Taureau blanc de Voltaire. 1957 : peint de nombreuses tauromachies. Le Château Fadaise, puis les poissons et les navires composés de corps entremêlés apparaissent dans sa peinture. 1959 : exposition Galerie David et Garnier à Paris sur le thème des femmes-fleurs, personnages composés de pensées et d'iris. 1960 : se rend à Montségur et en d'autres hauts lieux cathares. 1961 : Sauve, ses fourches diaboliques et le château de Roquevaire entrent dans sa peinture. 1962 : exposition Galerie André Weil à Paris où figurent des Faucheurs de vagues et de Belles demoiselles de mer. Rétrospective au Musée Galliera avec Félix Labisse et Robert Couturier. 1963 : voyage au Japon où il expose Galerie Nichido à Tokyo, à Osaka et à Nagoya. Reprise du Soulier de Satin de Paul Claudel, à l'Odéon-Théâtre de France. 1964 : participe à l'exposition Le Surréalisme. Sources, histoire, affinités Galerie Charpentier à Paris. Invente les Nîmois et les Nîmoises, personnages souvent composés d'architectures. Est nommé en octobre, professeur chef d'Atelier de gravure à l'eau-forte à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. 1965 : rétrospective au Château-Musée de Cagnes-sur-Mer. 1969 : rétrospective au Musée Ingres à Montauban. 1974 : exposition rétrospective, Galerie Françoise Tournié à Paris. 1976 : exposition rétrospective, Galerie des Grands Augustins à Paris. 21 juin 1977 : Lucien Coutaud meurt à Paris. 1982 : effondrement du Cheval de Brique par un glissement de terrain vers la mer.

 

Les dessins de Lucien COUTAUD, à la frontière du réel et du rêve, sont d’une grande beauté et ils ne peuvent nous laisser indifférents. Soldats égarés dans des lieux de perdition, jeunes femmes aux regards mélancoliques, vêtues de leur seule nudité, surprenantes somnambules, musiciens lunaires, rencontres irréelles ou plutôt surréelles, tout est invitation à la traversée du miroir d’Orphée. Jean Cocteau le premier avait reconnu en Coutaud l’un de ses semblables. Mais il y a aussi d’autres attirances. «Du mystère avec une pointe surréaliste, un sens du décor étrange à la Chirico» écrivait Henri Laugier, l’homme de cœur de Marie Cuttoli, en 1934…

EXPERT C.E.C.O.A.

Michel Broomhead est Expert à la Chambre Européenne des Experts-Conseil en Oeuvres d'Art (C.E.C.O.A.) dont la vocation est d'être un gisement de compétence technique et humaine exploitable par les gouvernements, les organismes nationaux et européens, les entreprises publiques et privées et les particuliers, pour des missions pointues d'expertise ou d'arbitrage, dans des domaines précis, que ce soit à des fins judiciaires ou à titre d'audit.

Paris

Le Village Suisse
78 avenue de Suffren
56 place de Lucerne
75015 PARIS
tel : 06 23 17 33 80

Vendredi, samedi et dimanche
de 11h à 18h30

DEAUVILLE

7 rue Hoche
14800 DEAUVILLE
à côté de l'Hôtel Normandy
face au magasin Printemps
tel : 02 31 89 48 03

Vendredi de 15h à 18h
Samedi et dimanche
de 11h à 18h30

Contact

Deauville
Twitter @BroomheadJunker

Paris
Twitter @GalerieBJ